Redpaddle Elite 2017 : que choisir entre la 12’6 et la 14′ ?

Redpaddle Elite 14 2017

Redpaddle, une gamme Elite pour rameurs exigeants

Redpaddle propose une des meilleures fabrications actuellement sur le marché, le MSL Fusion dans sa gamme Elite. Cette double peau thermophormée avec trame en fibre est solide. Elle est légère car n’intègre pas de colle PVC dans son procédés. En 2017, les Anglais de Redpaddle ont proposé dans leur gamme Elite le nouveau Flex Control, une nouvelle latte en carbone qui rigidifie l’avant de la planche et qui vient en jonction avec les deux lattes latérales. L’ensemble donne une fabrication haut de gamme qui fait référence. Mais que choisir entre l’Elite 12’6 par 25 inch et l’Elite 14′ par 25 inch. éléments de réponse.

Redpaddle Elite 12’6

L’année dernière, nous testions deux planches Redpaddle de race avec la technologie MSL Fusion. Deux 12’6, la 28’’ (clairement notre préférée) et sa petite sœur. Nous avions apprécié la glisse de ces deux planches et l’équipement proposé. Quels seraient les atouts de la mouture 2 017 ? Nous avons récupéré la 12’6 Elite, une planche de race / touring de 25’’ de large qui sera donc destinée à des pratiquants sportifs ou féminines souhaitant glisser lors de longues balades. Ce sera aussi une planche parfaitement adaptée pour les beach race. Avis aux amateurs de courses, cette planche fiable vous évitera les petits retours à l’atelier en cas de collisions avec un autre concurrent. Ça arrive parfois sur les départs ou aux passages de bouées.

Notre gonflable a encore monté en gamme depuis l’année dernière. La pompe Titan est toujours d’actualité, l’aileron « tooless » en fibre (design très moderne) est toujours aussi pratique à installer (pas besoin d’outil). La planche dispose en outre du système de lattes sur le rail RSS pour rigidifier le flotteur et éviter l’effet de résonance propre à de nombreux gonflables. Sur les lattes, un système de leash avec velcro est désormais disponible. C’est plus facile à installer et à retirer. Bien vu les gars de Redpaddle, c’est bien pensé ! Ajoutons que les poignées sont confortables et bien positionnées pour porter la planche jusqu’à l’eau ou lors des passages à terre en beach race.

Le montage reste donc identique à la planche 2 016. Premier gonflage pour mettre la Redpaddle Elite en forme, on installe ensuite les lattes, on monte en pression autour de 20 psi et on positionne l’aileron. Simple et rapide à condition de ne pas oublier les lattes au milieu du gonflage. C’est donc identique à 2016 à une étape près : Redpaddle a introduit un nouveau système de latte en carbone pour contrôler le rocker à l’avant de la planche, le flex control.

Ce tube en carbone en deux parties et doté d’un filetage pour faire varier sa longueur, s’emboîte sur le nez de la planche et se clipse à l’autre extrémité au milieu de la planche. Ainsi pris sur les deux points d’ancrage, ce tube contraint le rocker de la planche. Si vous dévissez le filetage, le tube sera plus long et le rocker plus tendu. Si vous vissez, c’est l’inverse, le tube sera plus petit et le rocker plus prononcé. Voilà pour la théorie. Soulignons que les pièces sont parfaitement ajustées : l’idée est bien finalisée, cette latte centrale sur l’avant vient faire la jonction avec les deux lattes latérales sur les rails, ce qui offre un ensemble rigide et complémentaire. Alors ainsi « kitée », que vaut cette 12’6 sur l’eau ?

L’année dernière, nous avions préféré la race en 28’’ par rapport à sa petite sœur car plus rigide. La 28’’ nous semblait un meilleur choix surtout pour des rameurs plus lourds. En 2017, l’Elite gagne nettement en rigidité et donc en performances. La glisse et la vitesse obtenues sont bien meilleures. Nous serons plus mesurés sur l’utilité du réglage du rocker. Nous avons fait plusieurs tests au GPS avec un rocker au plus tendu et un réglage moindre. La glisse est meilleure dans ce dernier cas de figure et les écarts marginaux sur nos divers passages.

Avec un rocker au plus tendu, la planche a un nez trop bas sur l’eau et nous semble pousser de l’eau. Il est donc plus préférable d’avoir un rocker moins tendu pour avoir un meilleur rendement, ou tout du moins, ne pas aller trop loin dans le réglage rocker tendu. Dans ce cas de figure, la planche est redoutable en performances avec des accélérations dignes d’une rigide dernière génération. Il semble donc que les efforts en termes de développements proposés par Red Paddle soient payants. Cette 12’6 Elite devrait se faire remarquer lors des prochaines courses du printemps et de l’été. On espère avoir l’occasion de la tester sur un petit downwind prochainement, notre test a été réalisé sur un plan d’eau calme.
PPC : 1 349 €

 

Redpaddle Elite 14’

Si, il y a quelques années, peu de pratiquants louchaient sur une 14’ gonflable, c’est aujourd’hui un choix qui se « démocratise ». La raison en est simple, la fabrication s’améliore avec notamment des planches double peau thermoformée : la fameuse fabrication MSL Fusion de Redpaddle. Nous avons eu en test la 14’ x 25’’ Redpaddle Elite (340 litres). Après gonflage, nous sommes surpris par l’outline. C’est sans compromis. L’arrière très fin (pintail) avec un cutaway pour affiner un peu plus la surface mouillée vers l’aileron présage de bonnes performances. Au niveau accastillage, la planche est toujours aussi bien pensée : les lattes RSS font la jonction avec le Forwartd Flex Control (FFC).

Combiné avec un dropstitch de qualité, la planche est très rigide longitudinalement. Le sac à dos est top, la pompe Titan (double action) un modèle du genre. L’aileron en boîtier Us est lui aussi moderne, la planche est donc à situer dans le haut de gamme de ce qui se fait actuellement. Sur l’eau, cette 14’ n’est pas aussi accessible que sa 12’6 Elite. Nous l’avons confiée à des paddlers moins expérimentés et avec un plan d’eau plus agité, ils ont trouvé la planche sportive. C’est ce que nous avions constaté lors d’un rapide upwind, downwind.

Avec du clapot qui vient de côté, il faut gérer le nez plus arrondi qui procure une stabilité moindre. Avec le vent dans le dos, c’est beaucoup plus simple, la planche file et se cale bien dans la houle au surf. Sur un plan d’eau parfaitement plat, elle est très rapide et douce. Avec un bon coup de rame, vous irez presque aussi vite qu’avec une planche rigide (l’encombrement en moins).

C’est donc un excellent produit mais plus technique (et instable) que certaines planches proposées par la marque anglaise. Si vous débutez (ou rameur moyen) mais que vous souhaitez avoir une 14’, regardez la 14’ x 27’’ dans la gamme avec un arrière plus large mais sans le FFC. Cette dernière sera plus accessible et facile d’utilisation.
PPC : 1 449 €

Personnellement, notre choix se porterait plutôt sur la Redpaddle Elite 14′. A moins d’être un petit gabarit ou une féminine, la 14′ offrira une meilleure glisse. La 12’6, et ce n’est pas une surprise sera plus maniable à la bouée mais est-ce le gros de votre pratique (à moins de chercher une planche spécifique beach race avec parcours dans les vagues). Alors pourquoi ne pas opter pour la 14′, une incroyable planche qui vous offrira un potentiel incroyable ?

Vous pouvez consulter le site de la marque Redpaddle ICI.

A propos Franck.d 1518 Articles
Journaliste et photographe, je suis rédacteur en chef du magazine spécialisé sur le stand up paddle (SUP), Get Up SUP Mag. Retrouvez toute l'actualité du stand up paddle sur Get Up, l'actualité des compétitions, les balades, les résultats des riders, les nouveautés des marques de SUP.