Battle of the paddle 2012 : Danny Ching reprend son bien

« Putain de départ. » Que les puristes linguistes de l’académie française me pardonnent cette entrée en matière pour vous relater cette finale qui restera encore dans les annales. Mais une fois encore, le moment le plus stratégique, primordial, culminant de cette finale restera le départ. Alors oui : « Putain de départ. » Mais qu’il a été long à se mettre en place. La marée basse n’a pas arrangé les affaires des beach marshalls. Deux options étaient possible : à gauche en regardant la mer, il y avait plus de fond mais la ligne d’avantage était à droite, sur les rochers. Alors quand le coup de trompe a lancé les coureurs après une longue attente pendant laquelle chacun chercha à gagner quelques mètres précieux, Kai Lenny est parti comme une fusée à gauche pendant que Jamie Mitchell sautait comme un kangourou sur le reef pour chercher enfin du fond et monter sur sa planche. Chez les européens, tous les spectateurs avaient les yeux rivés sur le numéro 8, Eric Terrien. Sa victoire dans la série qualificative avait nourri des espoirs. Nous en étions. Mais sur ce premier tronçon pour arriver à la première bouée, 80 % des résultats ont été joués. Banco, tapis, rien ne va plus. Car juste avant d’arriver à la bouée, Eric Terrien tombe alors qu’il pointe à une providentielle 10ème place. Le temps de remonter, et la messe est dite. Les meilleurs ont fait le trou, Eric aura bon cravacher, il ne pourra recoller. Devant, Kai Lenny a creusé un premier écart. Sera-t-il en mesure de tenir à distance ses rivaux ? En voilà une bonne question ? A la bouée du hammer, le premier à se faire piéger est Jamie Mitchell. alors que l’australien, la légende de la Molokai, négocie son virage, une vague anéanti tous ses espoirs de résultats. Jamie au tapi. Devant Kai Lenny suivi de Danny Ching et Connor Baxter se font la belle. Le podium se jouera entre ses trois prétendants. La course défile. Danny Ching tout en puissance revient finalement sur Kai Lenny un peu juste. Connor augmente lui la cadence pour recoller juste avant un passage sur le sable. Les trois riders arrivent ensemble dans la chicane et le public exulte. Difficile d’imaginer la clameur d’un millier de personnes quand les trois rameurs dévalent la pente de sable pour plonger sur leurs planches et repartir. Alors qu’ils se tiennent, on assistera à un premier rebondissement. Toujours à la bouée du hammer (celle à droite en regardant la mer), Kai Lenny chute. Danny est devant, Connor s’arrache pour filer à sa poursuite. Espérance de courte durée. Au tour suivant, c’est lui qui chute au même endroit et qui laisse filer Danny suivi de Kai vers l’arrivée. Alors le public gronda pour saluer la victoire du local californien sur les deux hawaïens. Après avoir chuter en 2011, Danny Ching est celui qui aura fait le moins d’erreur sur ses deux manches. Il a dans son style « académique » parfaitement contrôlé la course et comme il nous l’annonçait dans notre numéro 5, il a repris son bien. « Putain de départ », Danny Ching a visiblement pris le bon.

Outre la victoire de Danny Ching, plusieurs faits sont à relever sur cette épreuve :

– le jeune Mo Freitas qui ride désormais sur Focus (pour conserver son sponsor Body Glove, chose que Neil Pryde lui refusait quand il était chez Imagine) a fait une course parfaite et termine à la sixième place.

– les australiens vont encore s’énerver sur les forums avec la belle 4ème place de Kelly Margetts. Super course pour ce rider qui est toujours bien placé.

– Kai Lenny a loupé de peu le hold up parfait, l’année prochaine, celui sur qui nous avions mis quelques euros pourrait bien s’imposer et se contentera cette année d’une belle seconde place.

– Jamie Mitchelle tombe à la course au sprint final devant Mo Freitas et se contente d’une 7ème place.

– Superbe course de Casper Steinfath, une belle 8ème place.

– Gaétan Séné termine à la 29ème place avec sa planche gonflable. Yoann Cornelis est juste devant lui, il devance Greg Closier, malchanceux dans les bumps, et Arthur Arutkin qui signe une belle performance.

– Avec une 17ème place, Eric Terrien sera très déçu mais son potentiel a été démontré durant la série qualificative.

– Vincent Verhoeven aime la glace mais pas seulement à la vanille, le beau gosse briseur de cœur s’est fait une entorse et cherche une infirmière. Envoyez vos CV à Get Up.

– Annabel Anderson remporte la victoire chez les filles devant Candice Appleby et Brandi Baksci.

– Olivia Piana est 12ème, Caroline Angibaud est 18ème.

Les résultats complets sont disponibles ici.

[nggallery id=123]

 

A propos Franck.d 1523 Articles
Journaliste et photographe, je suis rédacteur en chef du magazine spécialisé sur le stand up paddle (SUP), Get Up SUP Mag. Retrouvez toute l'actualité du stand up paddle sur Get Up, l'actualité des compétitions, les balades, les résultats des riders, les nouveautés des marques de SUP.