Sables d’Olonne : une « crazy » beach race remportée par Martin Letourneur

Martin Letourneur aux Sables.

Martin Letourneur remporte une course folle aux Sables d’Olonne. Un récit de Vincent Verhoeven.

L’école de Surf et de Sup Octopus organisait pour la première fois jeudi dernier (le 9 mai) une Beach Race comptant pour le classement national sur la plage des Sables d’Olonne. Caroline Angibaud et Mathieu Babarit (multiples champions du monde de waveski et pour Caro, membre de l’équipe de France de stand up paddle en sup surfing) avait préparé, pour la vingtaine de compétiteurs présents, un parcours avec un seul mot d’ordre : de la glisse !

Au programme donc, deux tours et demi, plusieurs passages de bouée, des passages à terre en courant, mais surtout pas moins de trois descentes au surf d’environ 200 mètres à chaque tour. Des coureurs venus de Bretagne, du sud-ouest mais aussi pas mal de locaux étaient donc prêts à affronter les vagues avec des belles séries avoisinant les un mètre.

Top départ à 12 heures pile, Martin Letourneur, la gazelle de Bretagne, sprinte et se jette sur sa Hobie préférée pour prendre la tête à la bouée de dégagement, il est talonné par Vincent Verhoeven (Surftech/Werner) lui-même suivi de près par Marcelin Sautour (Fanatic) et Mathieu Babarit (Hobie/Select) le local. Martinl reste en tête toute la première partie surfant, slalomant entre les bouées mais derrière ça suit toujours d’assez près.

Après la longue transversale nous amenant jusqu’à la zone de surf, le jeune Martin perd un peu son latin (Rasa, Rosa, Rosam, Rosae, Rosae, Rosā, mais au génétif pluriel, c’est Rosārum Martin!) et ne voit pas tout de suite le drapeau à contourner au sol, il arrondit donc un peu trop sa trajectoire, Vincent en profite alors et reprend la tête de la course d’une courte avance au passage à terre. Marcelin toujours en embuscade suit Martin à 20 mètres de distance.

Mais à ce moment là, mauvais timing, les trois leaders se retrouvent face à une superbe série de vagues qui les envoient faire un relevé des fonds marins chacun à leur tour, trois vagues passent et les revoilà debout avec une bonne dose d’iode dans les sinus, ça dégage.

Premier tour bouclé, Vincent et Martin, après le passage à terre, se jettent sur leurs planches et se dirigent vers la bouée du large à virer. Martin, trouvant la bouée un peu proche, décide même de se diriger vers une bouée située beaucoup plus loin, heureusement il se rend vite compte de son erreur et après un superbe 360 degrés autour de la bonne bouée reprend la trajectoire une vingtaine de mètres derrière Vincent.

Retour dans la zone de surf, où le rider de Surftech n’ayant pas eu le temps d’analyser suffisamment les fonds sablonneux, retourne y faire un petit tour après un joli Wipe Out. Martin en profite pour raccrocher, les deux passent sur la plage quasi en même temps. Fin du deuxième tour, Vincent est en tête , il a simplement oublié son GPS à la maison, il en oublie donc de virer la marque le ramenant à la plage et continue vers une autre bouée située 100m plus loin (le briefing c’est avant pas après la course…). Le jeune, alias Martin, ne se fait pas prier et en profite donc pour reprendre la tête, il passe la chicane bien en leader et n’ayant plus que la moitié d’un tour à effectuer, la messe semble dite. Mais nous sommes aux Sables…

Vincent s’est enfin réveillé et reprend le bon chemin, il lui reste lui aussi un demi tour à effectuer mais Martin est déjà loin devant. Dernière bouée avant de revenir franchir la ligne d’arrivée, Martin, trop content d’être en tête, en oublie encore une fois un bout du parcours et s’apprête à repartir pour un troisième tour au lieu de revenir au surf vers la plage. Tout le monde s’égosille et il finit par comprendre son erreur, hop, demi tour direction les écuries. Finalement après toutes ces « boulettes », seule une vague séparera Martin 1er de Vincent 2nd, Marcelin finit 3ème et Mathieu l’organisateur/coureur 4ème. Chez les filles Caroline Angibaud (Hobie/Kialoa) profitant de jolis surfs termine en tête (et 9ème au scratch !) et Cécile Gondre (Bic Sport) est seconde.

En bref, une superbe Beach Race, un parcours mouillé au top avec quasiment plus de temps de surf que de temps de rame ! Un grand bravo à Martin, 17 ans (Hobie/Kialoa), qui signe sa première victoire sur une course et croyez nous,ça ne sera pas la dernière ! Bravo également à tous les compétiteurs présents pour avoir bravé les éléments avec le sourire ! Et bien entendu un grand merci à Mathieu, Caro et tout le staff organisateur pour cette belle journée en Vendée !

Par Vincent « Nounou style » Verhoeven

D’autres images sont visibles sur Facebook ici :

Vincent_verhoeven sables_beach-race podium_sables

A propos Franck.d 1523 Articles
Journaliste et photographe, je suis rédacteur en chef du magazine spécialisé sur le stand up paddle (SUP), Get Up SUP Mag. Retrouvez toute l'actualité du stand up paddle sur Get Up, l'actualité des compétitions, les balades, les résultats des riders, les nouveautés des marques de SUP.