Nautic Paris SUP Crossing : Titouan Puyo sur la longue distance, Casper Steinfath au combiné

C’est désormais une classique de l’année. La 5e édition du Nautic Paris SUP Crossing, la traversée de Paris en stand up paddle sur la Seine, est un succès populaire. 400 inscrits (les inscriptions ont été validées en un temps record sur internet) ont donc pris le départ des 13,5 km de course devant la bibliothèque François Mitterrand, passant devant Notre Dame ou la Tour Eiffel. Un décor unique pour ramer.

Il ne fait pas encore jours et les 400 paddlers s’élancent dans la pénombre pour les 13,5 km de la 5e édition du Nautic Paris SUP Crossing. Dès les premiers mètres, les leaders vont déterminer leurs positions finales. Le Calédonien Titouan Puyo part le plus vite. Le danois Casper Steinfath, toujours attentif et à l’affût, embraye dans son sillage. Un peu à l’écart, Gaétan Séné attaque très vite lui aussi pour éviter de se faire drafter. Derrière, Éric Terrien, un autre favori, chute, et se fait malmener dans les vagues générées par les concurrents. Ce sera la leçon de cette course, partir vite et très fort pour ne pas se faire drafter et ne pas avoir un plan d’eau défoncé par les premiers. Les riders de Starboard sur leurs Sprint 2015 ont parfaitement joué le coup. Le responsable designer de la marque au Tiki, Mathieu Rauzier, spécialement venu de Thaïlande avec deux modèles 2015 pour cette course, était avant le départ très confiant de la vitesse de pointe de ses jouets et misait quelques bières en happy-hour sur un bon résultat de son team.

Seul Casper Steinfath pourra donc suivre le rythme de Titouan Puyo. Les deux riders prendront donc leurs relais, s’aidant mutuellement dans le parcours notamment dans le contournement de l’île Saint-Louis pour remonter le courant. Casper tiendra la cadence et se fera surprendre au pied de la tour Eiffel. Une petite vague à surfer et le Calédonien, grand spécialiste des downwinds (champion du monde ISA en 2014, vice champion de France 2014 derrière le jeune rider de Fanatic Arthur Arutkin), s’en va prendre une centaine de mètres d’avance. Une faute d’inattention qui coûte cher au Danois. Pour la troisième place, Gaétan Séné fera la course en solo, comme il aime le faire. Il gérera parfaitement son effort ne se faisant pas reprendre par les Terrien, Nika et autres Kai Lenny. Soulignons que l’Hawaiien de Naish, grand compétiteur sur ces courses et au palmarès impressionnant (deux victoires consécutives sur la BOP en Californie, beaucoup en rêveraient), n’a pu défendre ses chances à cause d’une planche pliée en deux dans son avion.

Ce résumé de course en soulignant la belle prestation de jeunes riders (outre l’incontournable Martin Letourneur 6e, qui gagnera une place dans le bassin du Nautic pour terminer 5e au combiné), à commencer par le breton de Nah Skwell (nouvelle recrue du team) Joseph Guegen. Habitué des downwinds en rade de Brest, il monte en puissance. Idem pour Pierre Nau (JP), Martin Vitry (Bic), Thomas Hébert (Naish), Yanis Maire (Lokahi) ou bien encore Boris Jinvresse (Starboard). De jeunes talents qui progressent à chaque compétition et qui acquièrent une bonne expérience pour l’année 2015.

Au delà du résultat sportif, à vrai dire anecdotique, c’est l’engouement des participants pour cette traversée qui frappe. Tous les inscrits arboraient un sourire radieux en franchissant la ligne d’arrivée. Les organisateurs ont su fidéliser de nombreux paddlers autour d’une épreuve de plus en plus populaire et séduisante pour des pratiquants loisir. Ils étaient nombreux à descendre la Seine sur des planches gonflables (50 Naish One mis à disposition par le distributeur français de la marque), on ne comptait plus les Redpaddle sur le plan d’eau (de mémoire, il n’y en avait pas beaucoup sur les premières éditions). C’était peut-être ce qui nous a fait le plus plaisir en observant le parcours sur la Seine.

Cette compétition à la capitale, car c’en est une pour les pros, avait un second volet dans le bassin du Nautic avec des sprints en man to man. C’est moins valorisant pour le sport mais cette seconde épreuve compte tout de même pour le classement final. Capser Steinfath, champion du monde ISA sur la beach race en 2013 et 2014, était un des favoris. Il retrouve et bat en finale Eric Terrien, très remonté pour recoller au classement après sa 4e place sur la longue distance. Mais en eliminant Kai Lenny, Gaétan Séné s’est déjà assuré une place sur le podium. Titouan Puyo sera lui éliminé par Thomas Hébert (bon esprit, le Normand refera courir sa série, Titouan cassant sa pagaie). Chez les femmes, Céline Guesdon, nouvelle recrue du team Bic, s’impose sur la longue distance et les sprints.

Classement final après les deux épreuves :
1 : Capser Steinfath
2 : Titouan Puyo
3 : Gaétan Séné

Le classement scratch de la longue distance
1. Ttouan Puyo (Fra) les 13,5 km en 1h08’51
2. Casper Steinfath (Danemark) à 1’34
3. Gaëtan Séné (Fra) à 1’52
4. Eric Terrien (Fra) à 4’14
5. Léonard Nika (Italie) à 4’16
6. Martin Letourneur (l’oublié des classements…)
7. Joseph Guegen (Fra) à 5’16
8. Peter Bartl (Fra) à 5’43
9. Kai Lenny (Hawaii) à 6’03
10. Oliver Shilston (Grande-Bretagne) à 6’22
11. Pierre Nau (Fra) à 6’45
12. Roman Frejo (Espagne) à 6’46
13. Martin Vitry (Fra) à 6’48
14. Thomas Hébert (Fra) à 6’54
15. Yanis Maire (Fra) à 6’55
16. Jérémy Teulade (Fra) à 7’56
17. Ludovic Teulade (Fra) à 8’03
18. Aaron Rowe (Gbr) à 8’05
19. Claudio Nika (Ita) à 8’34
20. Boris Jinvresse (Fra) 8’348
21. Grégoire Vitry (Fra) à 8’54
22. Paul-Conrad Delaëra (Fra) à 8’58
23. Lulu Langlois (Fra) à 9’24
24. Peter Weidert (Allemagne) à 9’47
25. Franck Le Ven (Fra) 10’20
26. Leonardo Tosso (Ita) à 11’16
27. Frédéric Istin (Fra) à 11’19
28. Alan fernandes (Gbr) à 11’23
29. Céline Guesdon (Fra, 1re dame) à 11’38
30. David Amemoutou (Fra) à 11’49

Images © getupsupmag.com

GETUP_DSF6158
Bon esprit sur cette course royale à Paris. Loic Caillet (Redpaddle) avec sa cour.
GETUP_DSF6142
Devant, Titouan et Carsper travaillent ensemble pour gérer leur avance.

GETUP_DSF6137 GETUP_DSF6118 GETUP_DSF6086

 

A propos Franck.d 1523 Articles
Journaliste et photographe, je suis rédacteur en chef du magazine spécialisé sur le stand up paddle (SUP), Get Up SUP Mag. Retrouvez toute l'actualité du stand up paddle sur Get Up, l'actualité des compétitions, les balades, les résultats des riders, les nouveautés des marques de SUP.

1 Rétrolien / Ping

  1. Nautic SUP Paris Crossing 2014 | SUP en seine

Les commentaires sont fermés.