Molokai2Oahu : le récit de Connor Baxter

Connor Baxter sur la Molokai2Oahu

Connor Baxter publie cette année des récits de ses courses qui sont souvent instructifs. Ce dernier, relatant sa course sur la Molokai2Oahu, donne un autre éclairage sur la route très sud qu’il a choisie avec Kai Lenny.

« La Molokai2Oahu a été la course la plus physique de l’année. Nous avons fait route sur Molokai le vendredi sur notre bateau. Nous avons apporté tout le nécessaire pour passer quelques jours avant la course à se relaxer. Le samedi, nous avons eu une bonne session avec Zane Schweitzer. Mon père et moi avons passé un long moment à déterminer la meilleure route pour la course. Avec la marée descendante, la route du sud semblait la plus probable. En effet, avec la marée, les courants poussent au nord. En contournant par le sud, vous évitez de ramer avec le courant de face en arrivant sur Oahu. De plus, les prévisions de vent annonçaient un vent d’Est à 30 km/h. J’avais donc avant la course une idée assez précise de ma route.

Après la prière (the pule) sur la plage, je me suis rendu sur la ligne et ai pris des points de repère. Au coup de trompe, Kai Lenny et moi nous sommes portés en tête de course. Danny Ching était avec nous un peu plus au nord (par rapport à la route directe pour Oahu, ndlr). Kai et moi avons pris très au sud ce qui marcha pour toute la course. Le vent était très léger pour la première partie de course (15 km). Le swell venait de directions différentes, prendre des bumps était difficile.

Le bateau comité et les hélicoptères tournaient autour de nous, nous étions donc en tête de la course. Nous progressions à vue avec Kai mais il prit une petite avance sur moi. Ma famille m’a encouragé me disant de ne rien lâcher ce qui m’a redonné du courage pour ramer de plus belle. Cela m’a pris un peu de temps mais je suis finalement revenu sur Kai ce qui m’a surpris. J’ai redoublé d’efforts et j’ai creusé l’écart sur lui. À ce moment, notre route était parfaite. Mais à 12 kilomètres de l’arrivée, le vent a tourné nord à 15/20 km/heure (ce qui était prévu selon Éric Terrien quand nous l’avons eu par skype, ndlr).

À ce moment, Travis Grant et Scott Gamble, qui ont pris une route plus nord, se sont retrouvés dans une situation plus favorable. Ils avaient alors un vent forcissant venta de derrière. Tous les gars ayant choisi l’option sud payaient cher la bascule de vent. Alors que j’arrivais sur Portlock (l’arrivée au surf le long des falaises, ndlr), j’ai aperçu quelqu’un devant moi en stand up. On m’a dit que Travis était en train d’en finir, j’étais déçu mais je voulais reprendre Scott Gamble. J’ai donc longé la falaise pour prendre une bombe (grosse vague, ndlr). Elle a connecté avec une plus petite puis avec une autre dans l’inside. J’ai presque fait mon retard sur Scott mais je n’ai pas été capable de le passer. Je termine troisième overall mais suis très content d’autant que j’ai pagayé 6 km de plus à cause du vent orienté nord. »

Connor remercie ensuite l’organisation, les bénévoles, sa famille et ses sponsors : Starboard, Maui Jim Sunglasses, Rainbow Sandals, Trident Sports, Futures Fins, Dakine, GoPro, OnIt Pro, Waterman’s Sunscreen, Igloo Coolers, Sunrite Maui, Hammer Nutrition, iDcard, EFX and Hi-Tech Sports.

Photos : Karen Baxter

IMG_7426 IMG_7459

A propos Franck.d 1523 Articles
Journaliste et photographe, je suis rédacteur en chef du magazine spécialisé sur le stand up paddle (SUP), Get Up SUP Mag. Retrouvez toute l'actualité du stand up paddle sur Get Up, l'actualité des compétitions, les balades, les résultats des riders, les nouveautés des marques de SUP.