Mathieu Le Vaillant, en quête d’expérience

Mathieu Le Vaillant sur le Grand Prix Guyader

Mathieu Le Vaillant est un « petit nouveau » sur les courses de SUP. Kayakiste breton de talent, il découvre la compétition en SUP. Un début de saison durant laquelle il cherche à gagner en expérience.

Quand as-tu commencé le stand up paddle ? À quelle occasion ?
Mathieu Le Vaillant : Ça fait quelques années que je connais ce sport. J’en faisais parfois pendant les vacances. Au début de l’été dernier, j’ai appris qu’il y avait plein monde qui faisait des courses de SUP. J’ai voulu essayer et je me suis inscrit au Morbihan Paddle Trophy.

Ta progression a-t-elle été rapide ?
Mathieu Le Vaillant : J’ai pris beaucoup de plaisir à participer à cette première course et j’ai voulu continuer. Je me suis entraîné pendant tout l’été et j’ai progressé rapidement.

Rames-tu souvent ? Sur quels spots ?
Mathieu Le Vaillant : Pendant la semaine, je fais du kayak de course en ligne au club de Saint Grégoire, à côté de Rennes. Le week-end et pendant les vacances, j’ai l’occasion d’aller faire du SUP. J’en fais principalement à Saint-Malo, dans la Baie de Morlaix et dans la rade de Brest.

Quel est ton matériel ?
Mathieu Le Vaillant : Je rame sur des planches 3Bay que me prête Patrice Remoiville.

Qu’aimes-tu dans le SUP ?
Mathieu Le Vaillant : J’aime beaucoup la sensation d’être debout sur l’eau et d’aller où je veux. J’ai aussi eu l’occasion d’aller faire des gros downwinds dans la rade de Brest et j’y prends de plus en plus de plaisir. Je commence à comprendre comment ça marche et c’est génial. J’aime bien aussi le format des compétitions. Je retrouve les sensations que j’ai pendant une course de fond ou de marathon en kayak.

Ton meilleur souvenir SUP ?
Mathieu Le Vaillant : Je me souviens d’un downwind à Brest avec de très grosses conditions On est parti de la pointe de l’Armorique pour rentrer au Moulin Blanc. Le vent soufflait vraiment fort, les vagues étaient énormes !

Un conseil pour une personne qui voudrait se mettre au SUP ?
Mathieu Le Vaillant : Choisir une journée ensoleillée et pas trop ventée. Après il suffit d’une planche et d’une pagaie et c’est parti !

Pratiques-tu d’autres sports de glisse ?
Mathieu Le Vaillant : Avant de faire du kayak, je faisais de la planche à voile au CN Rennes. Je faisais le circuit jeune BIC 293. Ça fait longtemps que je n’ai pas fait de planche, il faut que je m’y remette !

Tu as une expérience de kayakiste. J’imagine que cela t’a aidé ?
Mathieu Le Vaillant : Oui je fais du kayak de course en ligne au club de saint Grégoire à Rennes. Je suis étudiant à l’INSA de Rennes où mon emploi du temps est aménagé pour que je puisse m’entraîner. Le kayak m’a bien aidé pour le SUP. Il m’a donné de bonnes bases physiques. Aujourd’hui, je fais en sorte de progresser dans ces deux sports. Le SUP m’aide beaucoup pour le kayak aussi. Je trouve que ces deux sports on beaucoup de points communs.

Quelles seraient tes ambitions pour 2016 ?
Mathieu Le Vaillant : J’ai encore du mal à me fixer des objectifs. Étant nouveau, je ne sais pas à quoi je peux prétendre. Pour 2016 je vais participer à plusieurs compétitions. Je vais à Sainte Maxime dans une semaine. Je vais participer à d’autres coupes de France et aux championnats de France.

Comment collabores-tu avec Patrice Remoiville ?
Mathieu Le Vaillant : Patrice me prête une planche et je l’utilise quand je vais m’entraîner ou quand je vais sur des compétitions.

Le conseilles-tu sur des shapes de planches ?
Mathieu Le Vaillant : Je lui fais des retours de ce que j’ai ressenti. Après, je manque d’expérience pour pouvoir donner des conseils. Pour l’instant dans ses planches il y a tout ce que je recherche. Elles sont performantes dans toutes les conditions et en plus elles sont tolérantes, elles pardonnent les erreurs. En fait je ne dois pas lui être très utile en termes de développement, je lui dis toujours que la planche a été parfaite.

Ton avis sur le Grand Prix Guyader du week-end du 8 mai ? Comment se sont déroulées tes courses ?
Mathieu Le Vaillant : J’ai vraiment passé un super moment au trophée Guyader. J’y suis allé pour voir le niveau des meilleurs Français. Mes courses se sont bien déroulées dans l’ensemble (17 ème à l’issue des deux manches) . J’ai fait quelques erreurs de trajectoires. J’ai plein de pistes pour progresser maintenant, notamment en downwind ou je manque d’aisance et d’efficacité. Je pense avoir une grosse marge de progression, c’est vraiment motivant !

Nom : Le Vaillant Prénom : Mathieu
Age : 21 ans
Lieu de résidence : Rennes
Spot favori : La baie de Morlaix, côté Trégor
Comptes Facebook / Instagram : Mathieu Le Vaillant / mathlevaillant

Mathieu Le Vaillant sur le Grand Prix Guyader

A propos Franck.d 1522 Articles
Journaliste et photographe, je suis rédacteur en chef du magazine spécialisé sur le stand up paddle (SUP), Get Up SUP Mag. Retrouvez toute l'actualité du stand up paddle sur Get Up, l'actualité des compétitions, les balades, les résultats des riders, les nouveautés des marques de SUP.