Massilia Sup Race 2013 : le vent invité de dernière minute

Départ de la Massilia Sup Race

Du vent sur la Massilia Sup Race 2013. L’organisation a composé avec cet invité.

Pas facile d’organiser une course de stand up paddle avec un fort vent d’ouest établi. Philippe Moreau, organisateur de l’édition 2013 de la Massilia Sup Race, a lui aussi été confronté au problème et une semaine durant, il a suivi de près la météo marine. Aussi pour des raisons de sécurité, il a annoncé par internet son obligation d’annuler la longue distance prévue au programme la veille de la course, le samedi 29 juin. Au moins, les choses étaient claires. Un nouveau programme avec un autre format de course étaient donc établis. « Avec le vent de force 7 et la mer forte, il était impossible de conserver la longue distance », confie Philippe Moreau après course. Avec quelques aménagements, la beach race a elle été conservée, plage du Roucas Blanc. Avec un départ dans l’eau (la plage étant réservée aux baigneurs…), c’est Gaby Bachelet qui part comme une fusée suivi de Branislav Sramek le Tchèque, de Niko Beynet, Denis Llorens, Edouard Garcia et Thierry Kostka le rider du team Bonz, partenaire de l’épreuve. La course sera assez courte, 30 minutes pour le 8ème (Lulu Langlois). Après une bouée de dégagement, les rameurs filent en direction du port, virent et repartent face au vent et au clapôt. Le Tchèque cale un peu dans ces conditions musclées et Denis Llorens avec dans son sillage Nico Beynet en profitent pour passer. Après avoir viré une bouée au large, retour vers la plage sur un petit downwind glissant, puis deux boucles avec passage sur la plage pour valider le format beach race. Personne ne reprendra Gaby Bachelet. Au final, il s’impose devant les deux sudistes, Sramek est 4ème, Edouard Garcia et Thierry Kostka arrivent juste après. Chez les filles, Céline Guesdon s’impose devant Olivia Piana et Laetitia Isnardon.

Pour le programme de la journée, Philippe Moreau avait imaginé des formats divers comme un sprint ou un slalom parallèle. Mais toujours à cause du vent, ils sont impossibles à mettre en place. Finalement, un covoiturage est organisé avec une vingtaine de participants, pour remonter au vent et lancer un petit parcours downwind juste pour le plaisir. L’idée n’est pas pour Philippe de valider une course mais bien de proposer une course glissante répondant aux souhaits des participants. Une bouée de dégagement mouillée à 300 mètres permettra aux coureurs de s’aligner dans l’axe du vent en direction de l’arrivée. 4,5 km de glisse avec des riders de tous les niveaux et de tous les âges. Chacun prend garde à l’autre, les deux bateaux de sécurité ferment la marche pour parer à toute éventualité. Antoine Delpero, parain de la Massilia, est aussi de cette virée, conviviale et qui fera plaisir à tout le monde.

Pour finir ce petit report sur cette journée marseillaise, notons qu’une course relais elle aussi très sympa aura lieu et que la course des jeunes sera très disputée. Elle sera remportée par Anthony Gegry, Matt Della Vedova passant dans les derniers mètres et au sprint Benjamin Méric. Jules Langlois est lui 4ème.

Photo : Aquadesign/facebook.

 

A propos Franck.d 1518 Articles
Journaliste et photographe, je suis rédacteur en chef du magazine spécialisé sur le stand up paddle (SUP), Get Up SUP Mag. Retrouvez toute l'actualité du stand up paddle sur Get Up, l'actualité des compétitions, les balades, les résultats des riders, les nouveautés des marques de SUP.