ISA World SUP and Paddleboard Championship : l’argent pour Titouan Puyo

ISA World SUP and Paddleboard Championship

Titouan Puyo obtient une belle médaille d’argent sur les mondiaux ISA (ISA World SUP and Paddleboard Championship) à Fidji. Michael Booth l’Australien décroche l’or.

Le champion français Titouan Puyo est sacré vice champion du monde de la longue distance sur les mondiaux de stand up paddle ISA à Fidji (ISA World SUP and Paddleboard Championship). Si vous n’avez pas suivi le live sur le site ISA la nuit dernière, petit résumé des faits. Cette longue distance intervient au jour 4 de la compétition. La veille, les français Titouan Puyo et Arthur Arutkin se sont alignés sur la beach race. Le danois Casper Steinfath, le spécialiste de la beach race ISA, obtient un nouveau titre mondial devant Kai Lenny (argent) et les français Arthur Arutkin et Titouan Puyo (respectivement 3e et 4e). Chez les filles, belle course d’Olivia Piana qui décroche l’argent.

Sur la longue distance hommes, Titouan Puyo avait un bon coup à jouer sur un parcours de 17 km entre Cloudbreak et Musket Cove. Le Calédonien habitué à ce genre de course longue et océanique avec de la houle et une possible brise a pour lui une excellente glisse en downwind. Malheureusement, le vent a fait défaut sur le parcours. Aussi quand un groupe de 6 hommes se détache, il a fallu opter pour la bonne stratégie. Les Français sont devant avec Titouan Puyo et Arthur Arutkin. Mais il y a aussi les deux brésiliens Guilherme Reis et Vinicius Martins, le tahitien Georges Cronstead, un certain Kai Lenny et l’australien Michael Booth. Ces hommes sont dans un train de draft. Ils s’observent, se jaugent et cherchent à s’économiser le plus possible pour la fin de course. Personne ne souhaite se griller un peu plus sous la chaleur et faire l’effort pour les suiveurs. Pourtant, Michael Booth souhaite dynamiter le groupe et opérer des cassures. Il tente plusieurs fois des accélérations pour tester ses poursuivants. Après les deux tiers de la course, il part sur une trajectoire parallèle et accélère. Tel un cycliste dans la bonne échappée, il part en solo pour tenter le bon coup, celui de la victoire finale. Dans une récente ITW, Titouan Puyo nous avait vanté les qualités d’accélération de Michael Booth (vainqueur de la longue distance sur la PPG en Californie). Bis repetita. Booth gaillard file avec panache. Alors que les poursuivants virent l’ultime marque du parcours pour s’aligner en direction de la plage de Musket Cove, Puyo réagit et accélère à son tour. Il reprend du terrain sur l’Australien, rien n’est joué d’autant que le groupe poursuivant explose et que Kai Lenny perd pied, il est largué. L’Australien en remet une petite couche pour s’assurer de la victoire. Derrière, Arthur Arutkin a lui aussi fait le trou pour le bronze. Mais à l’arrivée, si Michael Booth et Titouan Puyo arrivent dans le bon ordre, le troisième est Georges Cronstead. Surprise de dernière minute ? Il semble en fait que le jeune nordiste ait été gêné par un bateau. Une réclamation a été déposée par le team France. Affaire à suivre. Ce jeudi 17, les filles entreront en lice pour la longue distance.

Réaction de Titouan Puyo (communiqué de la FFS)

« J’avoue qu’il y a eu des moments ou je n’y croyais plus du tout. J’y ai cru au début car ça bougeait un peu et je préfère ces conditions. Il y a eu un long train de draft. On était dedans sans savoir comment ça allait se terminer. On a discuté avec Arthur (Arutkin), on ne se sentait pas partir devant. On savait que Booth allait attaquer. J’ai l’habitude de prendre quelques vagues de bateaux quand je suis chez moi en Calédonie, je me suis adapté et j’ai pu suivre Booth quand il est parti. J’ai tout tenté, mais quand on connait le gaillard, c’était trop dur. Le niveau monte, le plateau est meilleur qu’il y a deux ans quand j’ai gagné le titre. Comme ma 3e place en technical l’an dernier en technical race, cette 2e place représente beaucoup pour moi. Je croise les doigts pour rester en équipe de France et pouvoir refaire un championnat du monde. Cette fois avec du vent et des vagues pour mieux m’exprimer. »

 

Les résultats :
Stand Up Paddle messieurs
1. Michael Booth (Australie)
3. Titouan Puyo (France)
3. Georges Cronstead (Tahiti)
4. Arthur Arutkin (France)
5. Vinicius Martins (Brésil)
6. Guilherme Reis (Brésil)
7. Kai Lenny (Hawaii)
 
Prone Paddleboard messieurs
1. Scott Cowdrey (NZL)
2. Matt Poole (Australie)
3. Lachine Lansdowne (Australie)
4. Jack Bark (USA)

7. Julien Lalane (France)
12. Jérémie Camgrand (France)

 

 

 

A propos Franck.d 1501 Articles
Journaliste et photographe, je suis rédacteur en chef du magazine spécialisé sur le stand up paddle (SUP), Get Up SUP Mag. Retrouvez toute l'actualité du stand up paddle sur Get Up, l'actualité des compétitions, les balades, les résultats des riders, les nouveautés des marques de SUP.