ISA World SUP and Paddleboard Championship : clap de fin sur les mondiaux à Cloudbreak

Zane Schweitzer sur les mondiaux ISA à Cloudbreak

L’édition 2016 des mondiaux ISA de SUP et paddleboard (ISA World SUP and Paddleboard Championship) se déroulant à Fidji s’achève sur une belle épreuve de vagues. Zane Schweitzer et Shakira Westdorp décrochent l’or. La France obtient une belle médaille d’argent par équipe.

Cloudbreak a tenu toutes ses promesses ! De beaux sets ont permis à l’organisation de lancer une épreuve de SUP surfing hors nomes dans des conditions extrêmes. Ces dernières étaient d’autant plus difficiles que le vent fort à rendu les moves des riders périlleux. Chez les hommes, c’est un goofy survitaminé qui s’impose en la personne de Zane Schweitzer. Le riders de Maui devance son pote Mo freitas qui a régalé le public avec ses tubes. Belle progression aussi de Giorgio Gomez (médaille de bronze). Le rider américain installé en Californie au style très engagé obtient son meilleur résultat au niveau international. Les français Jérémy Massiere et Ben Carpentier, obligés de passer par les repêchages et donc d’enchaîner les heats, terminent respectivement à la 7e et 9e place.

Chez les filles, c’est une autre goofy de Starboard, l’australienne Shakira Westdorp qui défait la championne du monde en titre Izzy Gomez. Caroline Angibaud termine à la quatrième place comme en 2015. Au terme des relais de la dernière journée de compétition (les Français se classent 4e malgré le retour d’Arthur Arutkin sur la fin de course), la France cumule assez de points pour s’offrir une première médaille par équipe derrière l’Australie (les années précédentes, l’équipe était incomplète car sans prone paddlers hommes et femme). Le team France revient sur les épreuves individuelles avec quatre médailles de bronze et trois d’argent.

Ben Carpentier (9e des championnats du monde en Sup surf à Cloudbreak)
« Les vagues et les conditions étaient incroyables. Il y avait de grosses vagues, de gros tubes. J’ai eu de bons scores. Je suis arrivé à un point où c’était super physique. Je n’arrivais même plus à ramer. J’étais claqué. Il me manquait rien (4 pts) pour passer au tour suivant mais je n’avançais plus. On n’a pas eu de temps de repos entre deux séries. Mais bon, j’ai réussi à m’exprimer, à prendre du plaisir. Je suis content de cette 9e place. Je reviendrais plus fort. Je me suis réveillé tous les matins dans un cadre magnifique : on prenait le bateau, j’écoutais de la musique, je me disais : je suis au paradis ! J’ai tellement de chance d’être là. Toute l’équipe a fracassé. C’est une super aventure. Je vais m’en souvenir. L’an prochain, ce sera le Danemark, ça me rappellera la Bretagne. »

Résultats des Français sur les mondiaux ISA

SUP Surfing
Jeremy Massière (Landes), 7e place
Benoit Carpentier (Bretagne), 9e place
Caroline Angibaud (Vendée), 4e place
SUP Racing
Titouan Puyo (Nouvelle-Calédonie), vice-champion du monde en longue distance et 4e en beach race
Arthur Arutkin (Nord), 3e en beach race et en longue distance, 4e du relais
Olivia Piana (Var), vice-championne du monde en longue distance et en beach race, 4e du relais
Prone Paddle Racing
Julien Lalanne (Landes), 7e en longue distance et 8e en beach race, 4e du relais
Jeremy Camgrand (Pyrénées atlantiques), 12e en longue distance et 13e en beach race
Flora Manciet (Landes), 3e  en longue distance et en beach race, 4e du relais

 
 

A propos Franck.d 1522 Articles
Journaliste et photographe, je suis rédacteur en chef du magazine spécialisé sur le stand up paddle (SUP), Get Up SUP Mag. Retrouvez toute l'actualité du stand up paddle sur Get Up, l'actualité des compétitions, les balades, les résultats des riders, les nouveautés des marques de SUP.