ISA SUP World Championships : les derniers réglages de l’équipe de France

L’équipe de France de stand up paddle qui participera à partir de lundi au premier championnat du monde ISA de stand up paddle au Pérou est arrivée jeudi soir à Lima. Composée d’Antoine Delepero et de Jérémy Massière en vagues et d’Eric Terrien et Gaétan Séné en race, elle sera encadrée par Stéphane Corbinien, team manager. C’est à Miraflores, une banlieue chic de la capitale que se dérouleront les épreuves. Vagues en début de semaine (lundi) et races en fin de compétition. Les quatre français engagés ont donc testé le spot de surf pendant deux jours pour tirer les premiers enseignements.

Ce dernier est un beach break qui déroule en droite en deux peaks principaux selon l’arrivée des sets. Les vagues, des droites, sont assez molles, avec des sections où il faut savoir relancer pour exploiter avec de la vitesse la reforme et enchaîner les manœuvres. Les coureurs techniques pourront donc tirer profit de ces vagues ; par exemple ils pourront, après un bottom frontside, se replacer dans un enchainement cutback roundhouse avec changement de côté de pagaie en haut de vagues (les meilleurs tenteront de pousser en 360 reverse pour scorer). Il devrait donc y avoir une grande diversité de moves sur l’eau, l’objectif étant comme en shortboard de rider sur le rail en évitant de tourner à plat. Avec Antoine Delpero et Jérémy Massières dans ses rangs (tout deux coureurs sur des planches Bonz), l’équipe de France est bien armée. Jérémy s’est vite adapté au spot sur sa planche Bonz de 7’10 par 28 ». Antoine, a lui eu un peu plus de mal à se régler et à gérer les mouvements d’eau dans la vague. Placement des dérives, tests de deux planches, l’une ayant les rails plus fin et permettant d’engager le rail sans avoir à trop déplacer le pied avant, tels étaient les derniers réglages lors des dernières sessions d’entraînement.

Sachant que le spot est nettement plus exploitable à marée basse (moins de mouvement d’eau, la marée basse étant le matin, l’après midi, une épaisse brume a tendance à se lever), l’équipe ira demain dimanche surfer tôt avant la cérémonie d’ouverture où chaque nation défilera dans ses couleurs. Les sup racers Eric Terrien et Gaétan Séné ont eux aussi surfé quelques vagues sur leurs planches respectives (une 12’6 proto Bic Sport, shape Patrice Remoiville pour Eric et une 12’6 par 28,5 » de série Starboard pour Gaétan). A l’origine, la beach race était prévue sur une plage abritée au sud de la plage où se déroulera la compétition de surf. Cependant, d’après les dernières infos que nous avons eues durant les inscriptions, elle aurait lieu sur le même spot que celui de surf. Une information très importante car les vagues y sont beaucoup plus grosses (le spectacle serait garanti) même s’il reste une interrogation majeure, à savoir comment les compétiteurs remonteront sur la plage de galets très abrupte ?

L’organisation a encore le temps de modifier les parcours, demain, les team managers auront un meeting qui éclaircira certainement ce point. Mais si cela était confirmé, se poserait alors le problème récurent de l’utilisation ou non du leash. Sans, la prise de risque sera maximale et la perte de temps sur la plage réduite, avec, il faudra avoir un système adapté de leash pour s’accrocher et se détacher sans difficulté et limiter la perte de temps lors des passages de course à pied sur la plage.

Images © FD/getupsupmag.com

[nggallery id=92]

 

 

A propos Franck.d 1518 Articles
Journaliste et photographe, je suis rédacteur en chef du magazine spécialisé sur le stand up paddle (SUP), Get Up SUP Mag. Retrouvez toute l'actualité du stand up paddle sur Get Up, l'actualité des compétitions, les balades, les résultats des riders, les nouveautés des marques de SUP.

2 Commentaires

  1. à mon avis avec cette sélection là la France va mettre les autres nations au parfun et de loin… c’est mathématique : board qui tue + rider qui tue = ??? je sais qu’il ne faut jamais vendre la peau de l’ours…. mais bon… la France est une grande nation du stand up avec de grands champions et une relève très prometteuse… GO SUP les man !!!!

Les commentaires sont fermés.