Coup de France de Lacanau : Médéric Berthe atteint la finale

Il fallait du courage pour se mettre à l’eau dimanche dernier pour la Coup de France de Lacanau. Grosses série, méchant shore break, des conditions pour les costauds. Médéric Berthe revient sur sa coupe de France, épreuve durant laquelle il réalise une belle performance.

Samedi 14 juillet, nous arrivons sur Lacanau pour la deuxième étape des coupes de France 2012., les conditions sont annoncées difficiles et le call n’est qu’à 11h. Nous sommes accueilli par des vagues de 1m50/2m, un vent onshore qui souffle à plus de 20 nœuds et un plan d’eau qui ne laisse aucun doute sur les courants puissants qui animent la zone. Les organisateurs choisissent de débuter la compétition par le longboard, les premières séries partent à l’eau et nos impressions se confirment, nombre de compétiteurs n’arrivent même pas à passer la barre et certains décident pour sauver leur série de surfer les mousses au bord ! Les séries s’enchaînent et la décision est prise de ne pas lancer le stand up aujourd’hui, j’avouerais que cette décision ne m’a pas déplu, çà s’annonçait vraiment hard ! Dimanche matin RDV à 9 heures au LSC et ça ne traîne pas, il faut se mettre à l’eau de suite. J’ouvre donc le bal pour le premier heat de SUP de cette compétition avec Jérôme N’Guyen, Laurent Rondi et Marco Sautour. C’est un peu mieux que la veille mais çà reste très physique, mieux vaut avoir des bras solides. Les conditions ne nous permettent pas de prendre beaucoup de vagues et il faut bien choisir, j’arrive à assurer deux bonnes vagues et m’assure ainsi la première place de la série avec le meilleur score du premier tour. Tout au long de la journée les séries s’enchaîne avec des conditions qui varient selon la marée mais qui restent très, très difficiles. Au terme de cette journée j’ai réussi à sortir mon épingle du jeu et me retrouve pour la première fois en finale. Face à moi, Jérémy Massière, Benoit Carpentier et Julien Bouyer. La marée est presque haute et les vagues sont proches du bord et assez creuses, peu d’entre elles ouvrent. Pendant les 25 minutes de cette finale Jérémy et Benoit atomisent le spot et réussissent à trouver des vagues qui leurs permette de scorer. Jérémy, alias Tic, assurera même une vague à 9 points ! Pendant ce temps là, Julien et moi sommes plus en difficulté avec un choix de vague moyen voir médiocre pour ma part et des scores qui ne décollent pas. Au final Jérémy termine en tête suivi de près part Benoit tandis que Julien termine 3ème loin derrière et qu’encore un petit peu plus loin je prends la 4ème place. Au final une belle compétition malgré des conditions extrêmement rudes.

A voir aussi avec des photos des conditions : http://medericberthe.over-blog.com/article-cdf-lacanau-2012-108196324.html

Notons que pour les filles, les résultats sont :

1 : Caroline Angibaud

2 : Maili Tahar

3 : Claire Dereux

4 : Tinina Etienne

5 : Emma Neuschwanger

 

Julien Bouyer, le Rétais monte monte en SUP. Bravo à lui.

 

A propos Franck.d 1518 Articles
Journaliste et photographe, je suis rédacteur en chef du magazine spécialisé sur le stand up paddle (SUP), Get Up SUP Mag. Retrouvez toute l'actualité du stand up paddle sur Get Up, l'actualité des compétitions, les balades, les résultats des riders, les nouveautés des marques de SUP.